Micro poulailler: plan + tutorial de construction

Suite aux nombreux messages et demandes, voici les plans et explications pour la construction du micro poulailler fait à 99% de récupération (lien).



Le rendu est flatteur, chaque personne qui passe devant s'arrête pour le contempler. Derrière ce résultat sympathique se cachent un trop gros travail de recherche en construction. L'ébauche a été faire en une grosse heure sur le papier, mais le nombre de montage et démontage est colossal. Il faut des compétences dans le bois, pas mal d'outils pour arriver à un résultat plus esthétique que fonctionnel pur.

1) Vue de dessus de la structure ébauchée. Le cadre du dessous a été d'abords fabriquée. Ensuite ont été ajoutés les 5 poteaux verticaux.
2) Gros plan sur la forme qui va servir d'appui à la construction du toit.
3) Vue de face le poulailler couché sur sa partie arrière.
4) Vue par dessus de la première phase d'isolation; le sol. Pour cela une planche a été découpée et posée par dessous la partie inférieure pour être certain de l'étanchéité. Ensuite comme on peut le voir sur la photo de la cendre a été déposée jusqu'à obtenir l'épaisseur des bois de structure. La cendre est un excellent isolant écologique mais qui doit être absolument isolé de l'humidité.
5) Second essai du toit (le premier n'a pas été photographié). Comme on peut le deviner, la matière a été récupérée, ce sont des panneaux publicitaires en Dibon qui ont été trouvés et donnés par un centre commercial proche.
Sur cette photo on voit la partie arrière du poulailler dont l'intérieur a été placardé de Dibon. 
6) Photo du même coté du toit mais cette fois coté face avant.
7) Toujours face avant mais cette fois le toit de gauche qui est plus long et garde une pente plus prononcée jusqu'au bout.
8) Vue de l'arrière et du toit droit
9) Premier essais de pose de bardeaux déclassés. Même s'ils comportent des défaut la largeur du toit est moins importante que la longueur des bardeaux et donc le défaut va disparaitre dans la découpe. Cependant le rendu n'est pas heureux, le toit fait massif.
10) Le toit de droite a été démonté pour essayer de tomber mieux et éviter les grosses découpes qui feraient moche prêt de la faitière.
11) Le premier essai avec les bardeaux entiers a été démonté. Ce sont des chutes qui sont retaillées et posées en quinconces en partant du bas et en remontant. L'effet esthétique est bien meilleur. 
12) Début de la construction des faces extérieures. Entre le Dibon intérieur et le bardage extérieur en palette recyclée a été ajouté 7cm de laine de bois récupérée dans un chantier.
13) Vue de la porte d'entrée et de la face avant qui ont été bardés ainsi que le coté droit avec la forme bombée pour donner de l'effet. Ce sont des liteaux de 10mm d'épaisseur et de moins de 30mm de largeur tirés de palettes qui ont été cloutés sur des liteaux épais posés parallèle au sol.
14) Le dessous de toit a été peint en noir pour cacher le Dibon. La porte a été fabriquée et posée. Toutes les faces ont été bardées. 
15) Seule la trappe arrière n'est pas posée ce qui explique qu'il y ai tant de lumière à l'intérieur.

Entre () au fond à droite, on aperçoit le réacteur Jean PAIN 
16) Catastrophe le poulailler a été re-déplacé près de l'atelier pour faire les vérins de soutien. Un objet a dévalé la pente et est venu casser l'angle avant gauche du toit. Impossible a réparer, il faut tout refaire le toit!!!
17) Entre la photo 16 et celle-ci il a fallut démonter entièrement tous les morceaux de bardeau, puis chaque lame de toit, puis re-fabriquer un dessous de toit mais cette fois non pas en Dibon mais en palette épaisse de 30mm. Je me suis aidé des deux premiers toits pour optimiser les lames pour épouser au mieux la forme. Le coté gauche assez droit, le nombre de lames a été diminué. En revanche coté droit j'ai de nombreuses lames, certaines était pratiquement de section carré de 30x30mm. Deux couches d'huile de lin ont été appliquées.
Les vérins ont été construits et posés sous les piliers pour éviter que le bois ne prenne l'eau et fasse remonter de l'humidité dans les isolants (laine de bois + cendres)
Il manque la terrasse tout autour.
18) Le couple de Serama pour qui a été construit ce poulailler viennent voir leur nouvelle maison.
19) Voici le poulailler terminé. La terrasse a été fabriquée avec des chutes de lames de lames de terrasse, le garde corps soudé à partir de chutes de tores à béton. La cheminée a demandé beaucoup de travail car refaite 3 fois.
20) En revanche la girouette a été "pondue" en moins d'une heure. Les roues ont été découpées à la scie cloche dans une tôle qui trainait au fond de l'atelier. Le corps est un assemblage de tores à béton. La girouette a été posée sur une pédale de vélo et assemblé d'un coté par une vis qui passe dans un écrou.  
Share on Google Plus

About Pierre1911

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Contact

Nom

E-mail *

Message *