panneau solaire auto-construits en canettes = danger pour la santé

Les réseaux sociaux et les blogs relayent sans cesse une auto-construction en direction de l'autonomie énergétique. Il s'agit d"un astucieux montage fait de canettes de soda récupérées, modifiées, peintes et assemblées dans un caisson.

Voici une vidéo de 2009, l'une des premières, qui relate l'astucieuse invention de de cet homme en action.


Aujourd'hui encore, nombreux sites et posts s'émerveillent de la trouvaille sans jamais aborder l'énorme risque de santé que cette installation représente.

Comment cela fonctionne?

En soit le procédé et vertueux et astucieux. Il s'agit de faire circuler de l'air dans des canettes en aluminium. Ces canettes ont été ouvertes sur le dessus et en dessous, ce qui permet au flux d'air de circuler. L'assemblage des canettes forme ainsi une sorte de tuyau reconstitué. Les tuyaux assemblés les uns contre les autres forment un "plan". L'air de l'extérieur est aspirée ou poussée à l'aide d'un petit ventilateur dans les canettes qui sont chauffées par le soleil. Un échange thermique important entre les canettes chaudes et l'air froid permet à cette dernière de gagner de précieux degrés qui sont directement ré-injectés dans le bâtiment d'habitation.

En utilisant des canettes en aluminium, la surface de contact du cylindre est supérieure à celle d'un plan. L'aluminium a la particularité de très bien capter la chaleur et cherche immédiatement à la retransmettre.

Quelques planches, une feuille transparente, un peu d'isolation et des canettes gratuite le projet a de quoi séduire. Sauf que...

Mais alors où est le problème?

Le problème vient des canettes. L'aluminium est un des métaux usuel le plus cher (1400 euros la tonne en recyclage au 03/2016). Les fabricants de machines à canettes ont eu recours à une multitude d'astuces pour produire des canettes utilisant le moins possible d'aluminium. De plus, comme les produits contenus sont extrêmement corrosifs, les fabricants ont eu l'idée de rajouter un film plastique qualité alimentaire à l'intérieur de la canette. Cette vidéo (lien) met en évidence la présence de cette couche.
En utilisant ces mêmes canettes dans les panneaux solaire, le plastique intérieur supporte directement par son contact avec l'aluminium des températures extrêmes, largement supérieure à 100°c. A ces températures, la structure moléculaire du plastique change, celui émet des particules en masse dans le flux d'air en contact. Ce flux d'air étant directement ré-injecté dans l'habitant, une quantité dangereuse de particules est respiré sans aucune protection. Ce sont des perturbateurs endocriniens, des matières qui favorisent les maladies comme les cancers.

Y a t il un palliatif?

Oui, si vous souhaitez rester en auto-construction, vous pouvez d'utiliser des plaques d'aluminium recyclées de type offset. Ce sont des plaques que l'on trouve dans les imprimeries. Ces entreprises étant très contrôlées sur leur impact environnemental et le prix de l'aluminium recyclé étant très élevés, depuis longtemps les entreprises revendent ces plaques dans des filières organisées et officielles. Néanmoins, en expliquant votre démarche vous pourrez certainement racheter ces plaques pour un prix minium de 40 centimes d'euro pièce (prix du métal) le plus souvent vendues autour d'un euro la plaque. Une plaque fait 560 x 670 mm ou 605 x 760 mm Attention certaines plaques ont des revêtements, vous devez absolument vérifier la composition de la plaque avec le fournisseur. Si vous avez un doute, faite un essai en ponçant les deux surfaces et en chauffant à la flamme de chaque coté pour voir si vous avez un filme qui se décolle.
Ces plaques se découpent sans problème avec un gros ciseau de chantier ou mieux avec une cisaille à métaux qui coute moins de 15 euros. Elles sont très facile à mettre en oeuvre. Dans un prochain post j'expliquerai comment former un demi tube avec.
Mais d'ici là vous pourrez voir mon concentrateur solaire ou barbecue solaire, dans un long article spécifique. J'ai utilisé les mêmes plaques pour des des formes bien plus complexes.






Share on Google Plus

About Pierre1911

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

28 commentaires :

  1. La video de la chaîne PeriodicVideos montre qu'après dissolution de l'aluminium de la canette il reste le film plastique extérieur supportant les décorations. Il y a peut être aussi un film intérieur mais aucune preuve de cela dans la vidéos de cette excellent chaîne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si j'ai des informations de la part d'un fabricant de machine à matricer les canettes, peut importe. Que le film plastique soit intérieur ou extérieur les échanges sont là. Dans le cas de l'extérieur, le flux d'air est moins important mais la matière n'a aucune obligation d'être alimentaire, elle est soumise à des température encore plus extrêmes...
      Sous prétexte de recycler, faut-il mettre en danger sa santé?
      Personnellement je pense que non, après chacun fait bien comme il veut

      Supprimer
  2. ça n'a aucune espèce d'importance que les cannettes perdent ou pas des particules d'aluminium ou de plastique puisque l'eau qui circule dans les panneaux solaires ne rentre pas en contacte avec l'eau sanitaire. il faut passer par un échangeur à plaque ou en serpentin. Les deux circuits sont séparés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le système en question est de l'aérothermie directe sans aucun système d'échangeur. L'air entrant est réchauffée et directement ré-injectée dans l'habitation.
      Rien à voir avec un système à fluide caloporteur où l'on peut aisément en effet utiliser un échangeur à plaques.
      Ce procédé d'auto-construction se voulait minimaliste et accessible à tous. Il l'est mais au détriment potentiel de la santé.

      Supprimer
  3. Bonjour Pierre.
    Ton article est très intéressant. Merci pour toutes ces recommandations. Pas pu visionner la vidéo en PJ. Elle était en anglais. Dommage. Avec des plaques, comment tu fais ? avec des cannettes ça a l'air plus facile. Elles se superposent. Une autre question. Si tu mets un radiateur dans un séjour par exemple, comment tu fais pour qu'il se recharge dans la journée ? La lumière et le soleil à travers une grande porte fenêtre plein sud suffit ? Bonne journée !! A bientôt !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Lapinbleu
      Avec les plaques soit tu les laisses en plaques, soit tu leur donnes une forme type chêneau. Ce type de plaque est très fine et l'aluminium se travaille sans outils.
      Non ce système ne prévoit aucun moyen de décharge autre que l'air elle même.

      Supprimer
  4. Bonjour,
    Ne peut-on pas faire comme pour le rocket stove. Ou l'on brule les bidons d'huile avant de les installer ?
    Dans ce cas précis, il s'agirait de mettre les cannettes découpées dans un feu afin d'éliminer la pellicule de plastique.
    Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne me risquerai pas. D'autant que le travail nécessaire à ce décapage doit être largement supérieur à l'utilisation d'un autre matériau de recyclage. Où est le gain de passer plus de temps à recycler alors qu'un autre produit lui aussi de recyclage va mieux?

      Supprimer
    2. elles sont tellement fine les canettes , si tu les fout au feu j ai bien peur qu elles ne resiste pas bien longtemps !!

      Supprimer
  5. bonsoir, et si on faisais passer un tuyau pvc ou autres a l'interieur des canettes pour ne pas avoir de contacte avec les particules ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons tous les jours des informations sur les scandales sanitaires. Entre les médicaments sensés nous soigner et les produits en contact avec les aliments qui finalement sont des sources dangereuses, nous nous rendons compte que seuls les matériaux naturels peuvent limiter les risques.

      Un tuyau PVC d'évacuation des eaux grises
      1) n'est pas de qualité alimentaire. Donc dans les conditions normales d'utilisation la fabricant n'engage pas sa responsabilité
      2) un tuyau de ce type là n'est pas prévu pour des températures supérieures à 100°c, températures extrêmement rares, éphémères et ponctuelles.

      Tous ces produits doivent être utilisés dans leurs conditions d'utilisation d'origine, qui ne sont déjà pas une garantie certaine. Alors vouloir les pousser des dans spectres bien au delà de leur fonction et utilisations, c'est à mon sens jouer à la roulette russe avec un pistolet automatique....

      Supprimer
  6. salut ne peut on mettre un filtre au charbon a la sortie d air ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      A mon sens pas du tout suffisant pour capter les éléments toxiques. Peut être qu'un barbotage permettrait de capter plus, mais ce type de construction demande des pressions importantes et donc une consommation électrique qui plombe le facture énergétique que l'on voudrait faire baisser...

      Supprimer
  7. https://mrmondialisation.org/fabriquer-chauffage-solaire-canettes-aluminium/

    RépondreSupprimer
  8. il doit bien y avoir une solution pour résoudre le problème de l'air pollué , un genre d’échangeur à air avant une redistribution dans la maison, en tout cas l'idée me semble intéressante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui un échangeur air/air qui n'est pas à la porté de tout le monde en auto construction (= vmc double flux) et qui génère énormément de perte de charge dans les deux réseaux primaire et secondaire. Ce qui augmente très sensiblement la facture énergétique consommée.

      Supprimer
  9. Bonjour, je suis tenté par la construction d'un panneau de ce type, au départ avec des canettes .. le problème sanitaire que vous exposez m'était venu vaguement à l'esprit lors de ma réflexion de départ.
    Merci pour l'avoir décrit de façon précise et exhaustive.

    Dans vos réponses aux commentaires vous parlez des feuilles d'alu : je vous cite : "soit tu leur donnes une forme type chêneau."

    Je me demandais (et du reste aussi avec un système à base de canettes)
    pour ce qui est de la collecte d'air en entrée (dans le panneau),

    Si l'on prend le schéma classique : l'air arrive dans le circuit par le bas, et ressort du circuit pour re-entrer dans la maison par le haut (on suit le chemin naturel de la chaleur)

    en entrée :
    le ventilateur aspire l'air froid de la maison :

    - supposition : l'air se retrouve dans un espace rectangulaire, en bas du panneau , en amont de l'entrée de la plaque en alu de type cheneau ..

    Est il envoyé de façon homogène dans chaque onde de la plaque ?
    si l'air froid n'est pas canalisé vers chaque onde, ne risque t'il pas d'y avoir des ondes sous/utilisées ?

    En sortie :

    le problème de distribution dans les "tuyaux, les ondes" ne se pose pas à priori ..mais faut il prévoir un espace rectangulaire d'air chaud, en sortie de ces ondes de la plaque ?

    Merci pour votre article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci pour ce commentaire étayé.
      Tout à fait pour l'admission, l'efficacité du ventilateur sera plus homogène s'il y a
      une canne de distribution type râteau.
      Cependant, si les canaux en face du ventilateur accélèrent le flux, il va y avoir un phénomène de compensation coté sortie. C'est à dire qu'il va y avoir une dépression autour des canaux fortement utilisés ce qui va aspirer les canaux qui sont à coté. Le phénomène va se répéter en cascade.
      Il serait en effet intéressant de mesurer les températures de chaque canaux pour justement en déduire une efficacité.

      Quand au collecteur d'échappement tout comme le collecteur d'admission personnelement je ne le ferai pas rectangulaire mais de forme trapézoïdale pour éviter les pertes de charge et surtout je l'isolerai vraiment bien. Ces deux facteurs devraient grandement améliorer le rendement.

      Bon bricolage!

      Supprimer
  10. Bonjour,

    je suis tenté par la construction d'un panneau de ce type, au départ avec des canettes .. le problème sanitaire que vous exposez me dérange donc : Qu'en est-il des bombes de peinture aérosol?

    Une bombe se présente sous la forme d'un récipient métallique sous pression avec un bouchon propulseur en plastique. Le récipient est souvent en acier ou en aluminium. En acier, il sera produit par roulage puis soudure du corps avec sertissage des extrémités. En aluminium, il sera filé (choc violent d'un poinçon sur une pastille épaisse).

    Je me tournerai vers celle en aluminium. Je viderai le restant du gaz propulseur je nettoierai les éventuels restes de peinture et je perçerai un trou comme sur les canettes soda.

    Par contre je ne sais pas si l'aluminium de ces bombes est pure ou si il y'a des couches de polluant ? Comme dans les canettes de soda.

    Merci pour vos lumières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je suis bien loin de prétendre connaitre le processus de fabrication de chaque contenant, ce qui vaut aussi pour les bombes aérosol.
      Je suis tout à fait d'accord que la récupération et le recyclage doivent être une toute première ressource et procédé
      Tout comme la construction par soit même.
      Cependant étant donné que l'enjeu est directement la santé, personnellement je ne partirais pas dans cette direction.
      J'ai une idée précise de comment remplacer les canettes avec un matériaux et un procédé avec tous les avantages sans les inconvénients. Mais je dois le tester.
      Mon plus gros problème actuel est le temps, je coure après, les chantiers sont de plus en plus nombreux, de plus en plus ambitieux. Mais j'aimerai répondre à toutes les demandes qui sont dans le spectre de l'autonomie alimentaire et énergétique, à la hauteur de mes petits moyens.

      A bientôt donc

      Supprimer
    2. Peut-être pourrions-nous contribuer au projet. De cette manière, nous aurions une solution plus rapidement à la manière du logiciel libre et une contraction du temps pour vous ! Qu'en dites vous?

      Supprimer
    3. je dis OUI en lettre capitales!

      Supprimer
  11. Bonjour, avez vous un prix moyen selon vos techniques pour la construction complète de l'appareil ? Serait il possible de chauffer une serre avec ce panneau ? En vous remerciant pour vos réponses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon de répondre si tard je n'avais pas vu ces commentaires.

      Les feuilles d'alu d'imprimerie se vendent autour de 0,5 euros pièce pour une surface de 0,37m2 soit autour de 1,4 euros du m2.
      Après reste les vitres, la structure je dirais qu'à l'emporte pièce il faut compter 20 euros du m2 non posé.
      Après tout dépend de la surface et du volume de la serre, de quoi elle est constituée (simple filme, double film, polycarbonate alvéolé...)

      Pour une serre je pense que l'on a meilleur compte à faire du passif captif en mettant des tonneaux remplis d'eau au nord.

      voilà en très gros

      Supprimer
  12. Bonjour, combien coûte l'ensemble du système avec votre mèthode ? Serait il possible de chauffer une serre avec sans acces à l'électricité (peut etre sur batterie comme pour les enclos ?) Merci pour vos réponses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voir ma réponse au dessus avec toutes mes excuses pour le retard

      Supprimer
  13. Rhaa, c'était trop beau ... Bonjour avant toutes choses, Afin de limiter un certain nombre de désagréments liés aux polluant, j'avais déjà réfléchi à remplacer la colle haute température ainsi que l'alimentation du ventilo ... Mazette, là c'est une autre paire de manche ... Une idée à chaud : et si on utilisait à la place des canettes une gaine alu de chauffage à air pulsé qu'on fait courir comme un serpentin (c'est parce que j'ai le produit sous la main), à priori, ça, c'est prévu pour la température. Et là, si ça peux faire l'affaire, deux avantage de prime abord : plus d'air pollué et un seul conduit ...
    Cela vous semble-t-il pertinent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour ce commentaire constructif.
      Oui je pense que ce type de conduit peut fonctionner. Aorès ce dont j'ai peur c'est que la surface annelée de ce type de tuyau soit un ENORME échangeur thermique avec l'extérieur alors que la surface projetée (donc de captation) est celle d'un cylindre (à quelque chose près). En conclusion le risque est d'obtenir un rendement (bien?) inférieur à un tube tout bête.
      Mais c'est une voie à suivre en effet. Merci de nous faire un retour en cas d'essais. Voir mes coordonnées dans la page contact

      Supprimer

Contact

Nom

E-mail *

Message *