Energie X) Jean Pain > Annexes

Méthode Jean Pain (suite X)

Cet article est en plusieurs parties
Partie 1 Jean PAIN et ses travaux
Partie 2 Faisabilité pour nos besoins
Partie 3 Préparation
Partie 4 Réalisation I
Partie 5 Réalisation II
Partie 6 Réalisation III
Partie X Annexes (vous êtes ici)

FAQ sur le réacteur et la méthode Jean PAIN

A) Introduction

A quoi sert un réacteur Jean PAIN?

  • A produire de la chaleur (suite)

Quel est le principe du réacteur Jean PAIN?

  • Utiliser la décomposition de déchets verts pour produire de la chaleur

Comment cela fonctionne?

  • Un édifice en broya de bois est construit et traversé par un circuit de tuyaux qui récupèrent la chaleur.

A quoi sert la chaleur récupérée ?

  • A chauffer une maison (notre cas pour la version I), une serre (notre futur), des bâtiments publics (notre projet communal...) 

B) Construction

Quelle matière première peut-on utiliser?

  • Très majoritairement du bois fragmenté de caduques avec au minimum 3 essences différentes.

Peut-on utiliser du broya de résineux?

  • Si au final une fois le réacteur consommé le compost est destiné à être utilisé comme compost, il ne faut pas dépasser 20%. Si le compost est utilisé comme remblais, on peut largement augmenter le %. Attention de respecter 3 essences de bois différents.

Peut-on utiliser du broya du bois mort?

  • Non

Pourquoi avoir utilisé du fumier de chèvre dans votre version I du réacteur?

  • Nous avons voulu accélérer la réaction initiale avec le fumier le plus chaud qui existe (voir photos). Ce choix est du à la date tardive de démarrage du réacteur que nous aurions du faire 3 mois avant (problème de santé)

Peut-on mettre d'autres apports que du bois?

  • Oui mais en quantité réduite.
    Peut être mis à condition de mélanger et de respecter moins de 10% (valeur à vérifier):
    - les tontes de gazon
    - les déchets de maraichage
    - toutes autre forme de matière verte mais en veillant toujours à ne pas créer de zone étanche (c'est à dire pas trop liquide, compact, agglutiné.... )

    Nous pensons ainsi traiter nos toilettes sèches et une partie du fumier de poule. Test sur un étage supérieur prévu.

Peut-on se passer de broyer le bois?

  • Non, il faut la plus fine granulosité la plus fine autour de 5mm maxi. En revanche il ne sert à rien de descendre en dessous de 3mm.

Faut-il que le bois soit mouillé?

  • OBLIGATOIREMENT.
    Deux solutions possibles. Soit de le mouiller avant broyage. Soit de le mouiller après broyage. Jean PAIN a utilisé les deux méthodes. Nous avons fait des tests et la première solution est plus simple pour la mise en oeuvre.
    Pour mouiller le bois après broyage là encore deux solutions. Soit l'asperger, soit l'immerger. La seconde solution étant la meilleure mais demandant du matériel et beaucoup de manutention. C'est ce que nous avons fait pour les sacs à pomme de terre, et avons utilisé l'assertion pour le centre.

C) Durée 

Quelle quantité de chaleur peut-on récupérer?

  • Jean PAIN dit qu'un réacteur de 150m3 est capable de chauffer une maison de 100m2 pendant 18 mois.

    Je commente ces chiffres en disant que ces chiffres ont du être relevés
    - pour une maison située dans le midi de la France.
    - que nous n'avons aucune précision sur le système d'échange entre le réacteur et la maison. Ors d'après les photos, l'édifice était très loin de la maison sans que le système de liaison ne soit calorifugé (déperditions énormes)
    - que Jean PAIN possédait du matériel et des moyens humains (équipes) qui lui permettait de monter une meule (réacteur) en moins d'une semaine.

    Notre projet est diamétralement opposé puisque:
    - nous sommes à 500m d'altitude au niveau de Lyon
    - le système est monté par étage sur plusieurs mois!
    - un seul homme manutentionnaire sans moyens mécaniques (sauf pour le fumier)
    - arrivage du broya non maitrisé et erratique (dons de déchets verts)

Combien de temps dure un réacteur?

  • Tout dépend de sa taille (m3), de la qualité du broya, le nombre d'essences, du tassement, du taux d'humidité, de la quantité de chaleur pompée...

    Dans notre cas nous espérons tenir 6 mois pour 60 m3 monté en 4 mois. mais ce ne sont que des hypothèses qui devront être vérifiées par des faits, des relevés et des analyses.

D) Entretien 

Faut-il aérer l'édifice une fois monté?

  • NON. Le système est monté jusqu'à qu'il soit "consumé" c'est à dire réduit à l'état de compost.
    D'où la nécessité absolue de respecter des règles comme celle de ne pas trop tasser sous peine d'avoir des poches de méthane et de non dégradation du broya.

Un réacteur produit du méthane?

  • Ce n'est pas son but initial. Le méthane qu'il produit (très petite quantité) n'est pas récupéré. Jean PAIN a utilisé son réacteur pour mettre au centre une cuve de méthanisation. Ce système est non obligatoire et est différent. Jean PAIN alliait les deux pour des questions d'économies car la méthanisation demande de la chaleur pour que le digesta rentre en réaction. Nous n'avons pas suivi cette voie (réacteur + méthanisation) pour des questions légales (autorisations) et de risques (assurances, enfant, voisins...).

 Il y a t'il un risque d'incendie?

  • NON. Il faut veiller à ce que le bois soit bien mouillé, que les serpentins pompent la chaleur.

Est-ce que le réacteur sent?

  • Les premiers jours il y a une odeur d'amande dans les 20m autours. Puis l'odeur diminue et prend la tournure de celle d'un sous-bois. Mais c'est extrêmement léger comme odeur et pas du tout désagréable.
Share on Google Plus

About Pierre1911

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

5 commentaires :

  1. Un bon projet efficace mais je me demande ou trouves-tu un stock aussi important de BRF ? je suppose que tu possède du bois et un broyeur performant ? David

    RépondreSupprimer
  2. 60m3 de BRF c'est peu ou prou 60m3 de bois. C'est pas un peut démesuré pour chauffer une maison sur une année ?

    Question subsidiaire il faut un terrain de quelle surface pour produire 60m3 de BRF renouvelable d'année en année ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La captation de calories est de loin le poste le moins intéressant du procédé dans sa totalité qui comprend d'autres aspects à très haute valeur ajoutée.
      Donc imaginer produire 60m3 de Brf pour cela n'a aucun sens en effet. par contre que ces 60m3 soient le fruit d'une collecte et bypasser des déchets verts inexploités pour produire de la chaleur et récupérer 60 tonnes de compost, là c'est bien autre chose....

      Lisez cet article mes idées sont expliquées sans détour
      http://www.pierre1911.fr/2016/05/reacteur-jean-pain-v1-autoposie.html

      Supprimer
  3. Si on entoure le silo d'isolant respirant ( laine de chanvre, paille ), Est-ce qu'on pourrait augmenter la montée en chaleur et donc réduire la taille du silo ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les deux combinés (isolation + réduction) à mon avis ne donneront rien de bon. En revanche isoler avec un matériel respirant oui peut être, mais il faut voir ce que cela freine comme échange gazeux.

      Jean Philippe VALLA a remarqué sur ses relevés de température que les lendemains de grand vent, le réacteur remontait en température. D'où notre supposition que la quantité d'oxygène est très importante

      Supprimer

Contact

Nom

E-mail *

Message *